Marie Christine témoigne de sa vie de filleule à sa vie professionnelle

À l’attention d’Écoliers du Sénégal

Je suis Marie Christine FAYE la filleule de Colette Arnaud depuis la classe de CI jusqu’à maintenant.

Je vivais à Thiès avec ma grand-mère qui vendait du charbon pour payer mes études et celles de mon cousin. Donc je dirai que l’association Écoliers du Sénégal est un ange envoyé du ciel pour payer mes études.

J’ai fait mon cursus scolaire à l’école Sainte Anne de Thiès de la classe de CI jusqu’à la classe de CM2 (à l’époque il n’y avait que des filles). Une très bonne école où je n’ai que de très bons souvenirs.

Après la classe de CM2 j’ai fait le cours secondaire à l’école Saint Gabriel de Thiès de la 6ème à la terminale toujours avec l’accompagnement de ma très chère marraine Colette qui prenait à chaque fois de mes nouvelles, ne cessait de me conseiller et de m’envoyer des cadeaux.

Je rends grâce à Dieu, j’ai toujours fait de mon mieux pour faire la fierté de ma marraine mais aussi de toute l’équipe d’Écoliers du Sénégal sans oublier Alain Renwick.

Ayant été la meilleure élève de mon école en espagnol, j’avais été choisie en classe de première pour la représenter au concours général du Sénégal d’où je suis sortie deuxième, ce qui m’a fait quand même mal parce que je voulais à tout prix décrocher le premier prix.

J’ai eu mon bac en 2015 avec une mention assez bien pour une moyenne de 14 et je suis sortie deuxième de mon centre

Apparemment le chiffre ne veut pas me lâcher.

Suite à cela j’ai été orientée dans la meilleure université du Sénégal, qui est bien sûr l’université Gaston Berger de Saint Louis, en Langues Étrangères Appliquées.

Malheureusement je n’ai pas pu continuer suite à une grossesse. Je n’ai eu à faire que deux ans. Je remercie du fond du cœur ma marraine, qui, même avec cet incident qui m’a fait arrêter mes études, n’a jamais cessé de croire en moi et de me booster davantage.

Je suis maman d’une mignonne petite fille de 4 ans du nom de Juliette Simone et qui je vais dire est la petite-fille de ma marraine parce que cette dernière depuis la naissance de ma fille, ne cesse de lui envoyer de multiples cadeaux.

6 mois après la naissance de ma fille j’ai pu faire une formation en transport logistique et cette formation a été intégralement payée par l’équipe d’Écoliers du Sénégal, mention spéciale à ma marraine.

Quelques temps après cela j’ai eu la chance de partir au Maroc pour travailler dans les centres d’appel. J’ai pu travailler dans les plus grandes entreprises pour des projets français et canadiens durant 2 ans.

Je suis revenue au Sénégal en 2020 où je travaille toujours dans le domaine des centres d’appels.

Récemment j’ai eu à rencontrer quelques membres de l’équipe d’Écoliers du Sénégal qui était venue à Thiès pour voir les filleuls, par la même occasion j’ai eu la surprise de voir ma marraine que je n’ai pas vue depuis plusieurs années.

Depuis 4 mois maintenant je travaille dans un centre d’appels pour un projet français et je viens de signer pour un CDI.

Voilà en résumé ma vie scolaire et professionnelle. Vraiment je ne cesserai de remercier ma marraine qui a toujours cru en moi et toute l’équipe d’Écoliers du Sénégal, surtout Alain, Patricia qui m’envoie à chaque fois les mails, Bernadette qui prend toujours de mes nouvelles et qui souhaite même me rencontrer à mon entreprise avec certains membres de l’équipe.

Tout cela pour dire que depuis toute petite (7 ans), jusqu’à bientôt 27 ans, l’association Écoliers du Sénégal m’a toujours suivie.

Donc, mon conseil à vous mes petits frères et petites sœurs, je vous conseille de toujours faire la fierté de vos parrains et marraines en ayant de très bonnes notes à l’école afin que plus tard vous soyez stable professionnellement.

Gros bisous à toute l’équipe Écoliers du Sénégal

Marie-Christine FAYE

 

 

 

close
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez nos 378 autres abonné·es.
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.